Quelles chaussures de bûcheron choisir ?

Pensez-vous à protéger vos pieds lors de vos travaux forestiers ? Découvrez les différents modèles de chaussures de bûcheron à adopter !

Les chaussures de bûcheron sont les gages de la sécurité et du confort de leur utilisateur sur leur lieu de travail. Les plus amateurs comme les professionnels ne sont jamais à l’abri d’un accident. Rappelons que la tronçonneuse est un outil dangereux, et que le moindre contact avec la chaîne lorsqu’elle est en état de marche peut vous blesser. Le rôle principal de ces bottes anti-coupures est de protéger les pieds de la chaîne de tronçonneuse. Elles doivent également réduire les impacts en cas d’écrasement et éviter les perforations. L’usager évolue sur des terrains irréguliers en forêt et ses chaussures les y aident.

Les différentes chaussures de bûcheron

Il existe différents modèles de chaussures de bûcheron Oregon qui se distinguent toutes par leur légèreté. La faiblesse de leur poids n’a aucun impact sur leur capacité à protéger leur utilisateur au vu de leur épaisseur et de leur résistance. Les bottes forestières anti-coupure Oregon Classe 2 disposent d’embouts en acier et de dessous anti-perforant. Ces bottines de bûcheron résistent aux hydrocarbures et à l’humidité, absorbent l’énergie et isolent contre la température extérieure.

bûcheron

Les bottes forestières Oregon Waipoua pèsent encore moins lourd et un rembourrage augmente le support des chevilles. Le modèle Oregon Yukon répond aux normes anti-coupure de Classe 3.

La marque SIP propose quant à elle des chaussures anti-coupure Classe 1 et Classe 2. Le modèle SIP Protection dispose d’une membrane en 4 épaisseurs et d’une plaque anti-perforation en Kevlar. Un embout en métal assure une sécurité optimale. Cette paire isole de la température extérieure tant que celle-ci est comprise entre -10 et 22 °C. Tout aussi efficace, le modèle économique est fabriqué entièrement en cuir.


Les normes de protection concernant les chaussures de bûcheron

Il existe trois types de norme concernant les chaussures de travail, mais les bottines de bûcheron répondent à celles de l’EN ISO 20345:2011. Pour se conformer aux exigences de cette certification, les bottes doivent avoir un embout qui résiste à un choc de 200 joules. Cette énergie équivaut à l’impact d’une masse de 20 kg lâchée à un mètre de hauteur. Par ailleurs, ces accessoires doivent supporter un écrasement de 15 kN ou 1500 kg.

chaussures de bûcheron

La semelle de marche doit empêcher le glissement. Les matériaux choisis ont une haute résistance au déchirement et à l’abrasion. Pour un confort optimal, les chaussures forestières sont perméables à la vapeur et permettent ainsi d’évacuer la transpiration.

À part ces exigences obligatoires, il existe également des exigences additionnelles concernant les crampons, l’absorption d’énergie et la semelle anti-perforation. Les chaussures anti-coupure de Classe 2 répondent à toutes ces normes, mais en plus, elles sont étanches, ce qui n’est pas exigé pour la Classe 1.


Comment entretenir ses chaussures de bûcheron

Avec toutes ces spécifications et ces exigences, il n’est pas facile de trouver des chaussures de bûcheron à la fois confortables et sûres. Aussi faut-il bien entretenir celles que vous possédez déjà. Concernant le nettoyage de l’extérieur, la méthode du cercle de Sinner est la plus indiquée. Elle consiste à frotter la matière avec un produit spécifique après un temps de pose déterminé. Le séchage doit se faire dans un endroit chaud, mais éloigné des sources de chaleurs telles que les radiateurs.

sécurité bûcheron


Pour l’intérieur, il faut vaporiser un déodorant sur les semelles après chaque utilisation. En plus d’éviter les mauvaises odeurs, ce traitement a un effet antibactérien et antifongique qui bloque la multiplication des bactéries et des champignons.

Pièces neuves & d'origine

Garantie constructeur

Livraison express

Article en relation